DOSSIER HISTOIRE :



Histoire du capitalisme :                                                                          

 



On s'imagine souvent que le capitalisme est une invention récente. Pourtant une sorte de proto-capitalisme existait déjà dans l'antiquité. Cependant, contrairement au capitalisme actuel, il était surtout basé sur la possession d'esclaves et de terres cultivables. Par la suite, il disparaitra lors de la chute de l'empire romain et de l'avènement du christianisme. Et ce n'est que plusieurs siècles plus tard qu'un nouveau système comparable re-émergera petit à petit, à une date cependant moins tardive que ce qu'on pourrait croire. ééé

Voici un petit résumé de l'histoire économique de notre civilisation :

- 3000 av.JC : A Sumer, dans le sud de la Mésopotamie, le temple rouge d'Uruk sert de banque (pour des grains et semences) et émet déjà des reçus de dépôt.

- 2500 - 2000 av.JC : En Mésopotamie, les damgars / tamkarus (marchands) développent la comptabilité. Ils pratiquent le prêt et utilisent déjà des reçus, des lettres de crédit et des billets à ordre (sous forme de tablettes d'argile) pour les remboursements de dettes en métaux et en grains. Ces titres étaient transférables (payables "au porteur") ce qui les rapprochaiit de proto-billets de banque.
Les marchands connaissent aussi les "comptes à postes superposés", ceux-ci étant les ancêtres des "comptes en partie double", comportant une partie "recette" ("crédit") et une partie "dépense" ("débit").

- Au 21ème siècle av.JC, le texte sumérien "La malédiction d'Akkad" (lignes 176-192) mentionne le shekel comme étalon permettant de mesurer la valeur des marchandises. Celui-ci est alors une unité de poids pour l'argent ou le cuivre et non une véritable monnaie :
"En ces jours, l'huile pour un shekel ne valait qu'un demi-litre, le grain pour un shekel ne dépassait qu'un demi-litre, la laine pour un shekel ne représentait qu'un mina, le poisson pour un shekel ne remplissait qu'une mesure - Tout cela était vendu à de tels prix sur les marchés des villes."

Vers 2150-1700 av.JC, chez les différentes tribus proto-celtiques d'Europe centrale, Différents objets sont utilisés pour les échanges commerciaux : des anneaux, des barres ou des lames en bronze, avec une forme standardisée et un poids similaire.

Vers 2000 à 1800 av.JC, des tablettes sumériennes et akkadiennes montrent que les contrats commerciaux les plus importants peuvent utiliser le shekel d'argent comme mesure.

-1800 av.JC : En Mésopotamie, des proto-banques prêtent à intérêt des semences aux paysans. Ceux-ci payent les intérêts en donnant une partie de l'orge qu'ils ont fait pousser.

- Vers 1750 av.JC, le Code d'Hammourabi de Babylone fixe l'intéret à 30% pour les prêts de semences de blé et à 20% pour les prêts d'argent (les deux pouvant servir pour les transactions commerciales). Il crée également un système d'assurances : Si un marchand demande un prêt pour effectuer un transport en caravane, il paye au prêteur une somme supplémentaire servant d'assurance contre le vol. Il n'aura ainsi pas à restituer le prêt si la marchandise se fait voler. Ce seront même les autorités de la ville où a eu lieu le vol qui devront payer.
En Assyrie il existe aussi des sortes de bons de dépos permettant de retirer à une date précise des lingots de plombs déposés dans un temple servant de banque.

- 1700 av.JC : Le papyrus BOULAQ 18 montre qu'on utilisait déjà la comptabilité en partie double en Egypte sous la 13ème dynastie. Les paysants égyptiens pouvaient mettre leurs richesses (sous forme de grains) en dépot ...mais cela ne leurs rapportait aucun intéret : Au contraire, une partie du dépot servait à payer les frais de garde.

- 1200 - 1000 av.JC : En Chine, des coquillages cauris (PAIs) sont utilisés pour les échanges commerciaux. Ce système se répandra ensuite largement dans tout l'océan indien.

- vers 900 av.JC, les Chinois fabriquent des cauris en bronze servant de proto-monnaie fiduciaire.

- Vers 1000 - 700 av.JC, en Gaule atlantique, ce sont des haches en plomb et en bronze qui servent de proto-monnaie. Et en Grande-Bretagne, ce sont des anneaux en cuivre plaqués d'argent.

- 652 - 615 (ou 687 - 675) av.JC : Le roi Ardys de Lydie fait frapper les premières pièces de monnaie rondes. Son sceau royal sur les pièces certifie que leur valeur correspond bien à celle du métal précieux qui les compose. Les plus anciennes pièces qui nous sont parvenues sont les "créséides" ( > Voir ) de son successeur, le roi Crésus de Lydie (561-546 avJC).
Cette invention permet de faire reposer l'économie sur l'échange de monnaies et non plus sur le troc de grains, de lingots métalliques ou d'objets utiles.
A la même époque, en Inde, ce sont des barres d'argent poinçonnées qui servent de monnaie.

- 650-550 av.JC : Dans les états chinois de JIN puis de CHOU, on utilise des cauris de bronze appelés "monnaies en nez de fourmi" (YI-BI-QIAN) ou "monnaies en face de démon / fantôme".(GUI-LIAN-QIAN, > Voir )

- 600- 500 av.JC : De véritables banques se forment en Mésopotamie. On trouve ainsi la grande banque de la famille Egibi à Babylone (-600 -500) et celle de la famille Marashu à Nippur (-500 -400). Elles pratiquent le prêt à intérêt d'argent et de grains. (On a même retrouvé le texte de l'hypothèque d'un verger à Babylone, donnée pour garantir un prêt par la banque des Marashu en 430 av.JC). Des "lettres de crédit" étaient déjà employées.

- 600 - 400 av.JC : Utilisation de"monnaies-couteaux pointus " (JIANSHU-DAOs, > Voir ) dans les états chinois de YAN ainsi que chez les barbares RONGs et DIs. Des "monnaies-bêches à tête creuse et pieds pointus" (BUBIs, > Voir ) sont également utilisées dans les états chinois de TCHEOU et JIN.

- 520 av.JC : A Byzance, on trouve les plus anciennes traces d'activité de change chez les Grecs.

- 475 av.JC : Plus ancienne trace du prêt à intéret en Grèce (originaire du pays hittite et du moyen-orient ?).

- 436 av.JC : Plus ancienne trace d'activité de change chez les Grecs d'Eleusis. A Athènes, les banquiers-changeurs (agents de change) sont appelés "trapézites", ils prennent des fonds en dépôt, prêtent de l'argent et procèdent au change des diverses monnaies existantes. Des "lettres de change" (ordres de paiements écrits) sont déjà utilisées dés le 3ème ou 4ème siècle av.JC. Certains temples peuvent également servir de banques ou on peut y retirer son argent déposé en présentant un "symbolon" / "signa" (sceau). Des découverts peuvent même être accordés.

- 400 - 350 av.JC : Utilisation de de "monnaies-bèches à pieds pointus et tête plate" dans l'état chinois de TCHAO et de."monnaies-bèches à pieds en arche et à épaules rondes" dans les états chinois de HAN, WEI, et QIN. ( > Voir  ).

- 378 av.JC : L'état chinois de TSIN utilise des pièces de monnaie rondes avec un trou au milieu : la monnaie BAN-LIANG. Des pièces rondes sont également utilisées en Inde un peu plus anciennement.

- 340 av.JC : A Athènes un système d'assurance est déjà utilisé : le "prêt maritime" ("argurion nautikos" / "daneismata nautika"). Un prêteur prête de l'argent, avec un intérêt élevé, pour financer une traversée. Si le débiteur perd la cargaison, il ne remboursera pas le prêt.
A Rhodes un système d'assurance mutuelle existe déjà : le "Lex Rhodia de jactu". Les marchands cotisent à une caisse qui servira à rembourser ceux d'entre eux qui perdront leurs marchandises dans un naufrage. Ce système perdurera longtemps.

- 338 av.JC : Rome adopte les pièces de monnaie.

- 350 - 221 av.JC : Utilisation de "monnaies-couteaux non-pointus" (YI-DAOs / MING-DAOs,  > Voir ) dans l'état chinois de TSI. Utilisation de "monnaies-bêches à pieds carrés" (FANGZUs, > Voir ) dans les états chinois de HAN, WEI et TCHAO (+ YAN et CHOU). Utilisation de "monnaies-houes" ("BU", > Voir ) , une version allongée des "monnaies-bêches à pieds carrés", dans l'état de CHOU. Utilisation de pièces rondes percées d'un trou rond dans l'état de WEI puis de pièces rondes percées d'un trou carré dans l'état de TSI (et de YAN) ( > Voir  ).

- 242 av.JC, l'état chinois de TSIN crée des paniers PENs en tissus renfermant 1000 pièces trouées BAN-LIANGs pour le paiement des grosses sommes.

- 221 ou 210 av.JC : Aprés avoir unifié la Chine (empire TSIN), son 1er empereur impose l'usage des pièces rondes avec un trou carré au milieu : la monnaie BAN-LIANG / QIAN (sapèques, > Voir ). Celle-ci, à l'origine, devait être non-fiduciaire, sa valeur correspondant au métal qu'elle contient, mais dans les faits elle est fiduciaire, sa valeur étant conventionnelle.

- 118 av.JC : En Chine, l'empereur WUTI crée les pièces WU-ZHUs. En théorie celles-ci ont une valeur non-fiduciaire ... mais dans la pratique elles sont souvent utilisées comme une monnaie fiduciaire dont la valeur est conventionnelle. WUTI crée aussi des carrés de tissus dont la valeur équivaut à 40000 pièces de cuivre. Il s'agit la d'un lointain ancêtre du papier-monnaie ... mais cette invention sera ensuite oubliée pour plusieurs siècles.

- De l'an 7 av.JC à l'an 9 ap.JC, l'empereur chinois usurpateur Wang-Mang (9 av.JC - 22 ap.JC) impose un retour momentané aux anciennes monnaies-couteaux et "monnaies-houes" totalement fiduciaires ( > voir )..

- 318 av.JC / 300 ap.JC : A Rome les banquiers (changeurs et prêteurs) sont appelés "argentaris" puis "nummularis". Ils connaissent les "comptes en partie double" puisqu'on a retrouvé des "codex accepti et expensi" (livres de caisse) divisés en deux parties : une colonne "D" (= Debitum) et une colonne "CR (= CReditum).
En Egypte romaine, on utilise déjà des sortes de chèque non endossable. Mais cette invention n'est pas utilisée à Rome.
Les assurances (ou prêts) maritimes sont également connues, sous le nom de "pecunia nautica", "trajecticia pecunia " puis "nauticum foenus".

Toutes les inventions de ce système proto-capitaliste seront ensuite perdues en Occident à cause des invasions barbares ... mais aussi à cause de l'instauration du christianisme comme religion d'état. Toute richesse gagnée par la spéculation, et non par le travail, était en effet considérée comme un pêché par le christianisme.

- 325 : Le concile de Nicée condamne le prêt à intérêt.

- Au 4ème et 6ème siècle : Le Talmud de Jérusalem et le Talmud de Babylone apportent des modifications dans la vision juive sur l'usure. Le prêt à intérêt se codifie et devient permis au Juifs en se basant sur le chapitre 23-20 du Deutéronome : "Tu peux charger intérêt à un étranger, mais pas un frère israélite".

- 621 : En Chine, à cause de la hausse du prix du cuivre, les pièces fiduciaires de bronze KAIYUAN-TONGBAOs remplacent les pièces non-fiduciaires WU-ZHUs.

- 789 : L'empereur Charlemagne publie d'Admonitio Generalis qui interdit les prêts à intérêt. C'est la fin des changeurs "Syriens" qui venaient faire des affaires en Occident.
Mais comme cette loi ne concerne que les Chrétiens, les Juifs restent donc autorisés à pratiquer le prêt sur gage. Ils resteront donc les seuls usuriers tolérés en Europe pendant plusieurs siècles. Ils deviennent également les seuls marchands qui continuent à commercer avec les Musulmans en Orient (surtout les Juifs Radhanites).

- 8 ème siècle : Les Arabes Abassides utilisent déjà des paiements signés, dérivés des reconnaissances de dettes : les HAWÂLAs (ancêtres des lettres de change) et les SAKKs (billets à ordre, ancêtres des chèques).

- 806 : Les marchands chinois utilisent les HEQUANs (billets de crédit / billets au porteur). Ce sont des certificats de dépôts en banque qui peuvent être utilisés comme de la monnaie.
A la même époque, lles marchands Juifs utilisent des ordres de paiements SUFTATAs / SUFTAJABs, ancêtres des lettres de crédits.
On ignore si ces inventions sont apparues en premiers chez les Arabes, les Juifs de Bagdad ou les Chinois.

- 812 : L''état chinois s'inspire des HEQUANs pour émettre des bons de rachat appelés FEY-THSIANs / FEI-TS'IENs ("argent volant") en échange des pièces métalliques en nombre insuffisant. Ce sont, en fait, les premiers vrais billets de banque en papier... mais ils sont émis pour des usages ponctuels et limités dans le temps.

- Fin du 9 ème siècle : Les banquiers juifs de Bagdad sont chargés de toutes les affaires financières des autorités musulmanes, permettant ainsi à ces dernières de contourner l'interdit coranique sur les prêts à intérêt.

- 969 : Formation du califat Fatimide en Egypte. Les banquiers juifs commencent alors à délaisser Bagdad pour s'installer au Caire.

- 1000 environ : En Chine, au Seutchouan, les marchands utilisent des CHIAO-TZUs, sortes de billets à ordre transférables. Ceux-ci servent de billets de banque locaux.à la place des pièces métalliques en nombre insuffisant..

- 1023-1024 : En Chine, les billets de banque ZHU-QUANs deviennent le monopole de l'état chinois ( > Voir ).

- 1050 : Les Italiens du nord (appelés collectivement "les Lombards") commencent à installer des comptoirs en Orient et en Afrique du nord pour commercer avec les peuples musulmans. Ils y remplacent peu à peu les marchands Juifs Radhanites (Juifs du Rhône ?).
Inversement, de nombreux banquiers juifs des pays musulmans viennent s'installer à Cordoue.

- 1063 : Des marchands Italiens (de Gênes et Venise) et Anglais créent le "Code d’Amalfi". C'est une caisse où cotisent les marchands et qui sert à les rembourser si jamais ils perdent leur cargaison en mer.

-1072 : Invention des "Contrats de Colleganza" à Venise. Par ceux-ci, des prêteurs (bailleurs de fonds sédentaires) avancent le capital à des "facteurs" (exploitants voyageurs) qui transporteront et vendront les marchandises. faisant du commerce maritime. Les prêteurs gardant 2/3 (ou 3/4) des profits, le reste allant aux "facteurs". Le même système sera ensuite adopté à Gènes sous le nom de "contrats de Commenda". Ces types de contrats dérivent peut-être des contrats "Qirads" utilisés par les Arabes.

- 1080 : Venise obtient des privilèges commerciaux dans l'empire Byzantin.

- 1095 - 1099 : Début des croisades. Les Vénitiens en profitent pour étendre leur empire commercial en Méditerranée. Déclin du commerce juif à cause de l'antisémitisme grandissant.

- 1129 : Création de l'ordre du temple. Les Templiers formeront un grand réseau de commanderies fonctionnant comme des banques et couvrant l'Europe du sud et les pays conquis par les Croisés. Ils pratiquent des prêts sans intérêt (théoriquement) étant donné qu'ils sont un ordre religieux et que l'usure est interdite par la Bible. Ils pratiquent aussi les virements bancaires.

- 1130 : Début de l'utilisation de la "monnaie de foire" à Magdebourg. C'est une devise locale, d'une durée limitée (réémise chaque année), utilisable seulement dans les foires commerciales et dont la valeur diminue avec le temps (c'est donc une "monnaie franche / monnaie fondante").

- 1137 : Le comte champenois Thibaud II commence à délivrer des "tractorius" et des "conductis" aux marchands étrangers venant commercer dans ses foires. Ce sont des saufs-conduits leurs garantissant la protection d'une escorte contre les bandits de grands chemins. Cela lui permet d'attirer les marchands Flamand et de doper le commerce champenois.

- 1141 : Création d'un lieu réservé au change sur le Grand Pont ("Pont au change") à Paris.

- Avant 1150 : Les Lombards de Gènes inventent les "Contrats de change". Ces opérations de change permettent aux marchands d'obtenir des monnaies étrangères pour commercer dans les comptoirs avec les Arabes. C'est un système qui permet aussi aux agents de change de faire des bénéfices en contournant les lois contre l'usure.

- 1151 : Les Lombards créent la 1ère banque à Venise. Sous l'influence des Arabes, ils introduisent les "lettres de crédit" ("lettera di pagament" ou "lettres de paiement") puis les "lettres de change" en Europe.
Une "lettre de crédit" est un engagement d'un banquier de payer un vendeur, pour le compte de l'acheteur, pendant la durée de validité de la lettre (parfois via une banque intermédiaire "notificatrice").
Une "lettre de change" est un ordre écrit ou un "tireur" (emprunteur) demande à un "tiré" (banque débitrice) de payer le "bénéficiaire" (le porteur du document) à une date indiquée. Une opération de change peut être pratiquée en même temps si l'opération a lieu entre deux pays ou circulent des monnaies différentes.
Les Templiers utiliseront un système du même genre : Les pèlerins pourront leurs confier leurs économies contre un bon de dépôt fonctionnant comme une lettre de change (arrivés à destination, ils peuvent échanger leur bon contre de l'argent local).

- 1154 : Premiers actes notariés à Gènes.

- 1170 : Les Lombards commencent à aller commercer dans les foires de Champagne. Ils répandent ainsi l'usage des "lettres de foire" ("lettres de change" et "billets à ordre").
Un "Billet à ordre" est un document ou le "souscripteur" (débiteur) s'engage à payer son "créancier" (bénéficiaire) à une date déterminée.

- 1179 : Le concile de Latran III condamne le prêt à usure et en fait un péché mortel.

- 1187 : L'Eglise interdit de vendre plus cher quand on fait crédit.

- 1191 : Les Français prennent Arras. Les banquiers Lombards qui s'y étaient installés préfèrent alors partir à Bruges, dans les Flandres, dont ils feront un grand centre économique.

- 1193 : Les Lombards créent la 1ère banque privée moderne à Sienne.

- 1198 : Le prêt à intérêt est à nouveau permis au Juifs en France.

- 1212 : Le concile de Latran IV rappelle que le prêt à usure est interdit aux Chrétiens... ce qui signifie qu’il est toujours toléré chez les Juifs.

- 1223 : Le prêt à intérêt est à nouveau interdit aux Juifs en France.

- 1227 : Au concile de Trèves, le Pape condamne les dépôts rémunérés chez les banquiers.

- 1234 : Par la décrétale "Naviganti vel eunti ad nundinas", le Pape interdit les "contrats de compagnie" ou "prêts à la grosse". Ce sont des assurances couvrant les risques en mer (Elles existaient déjà dans l'antiquité grecque). Un prêteur avance de l'argent à un armateur qui ne le rend (avec un gros intérêt) que si son navire revient indemne.
L’Italie, le Portugal et la France créeront alors d'autres systèmes pour remplacer ces contrats d'assurance.

- 1241 : Lübeck et Hambourg fondent la "Hanse Teutonique" (ou "Ligue Hanséatique"). C'est une ligue de marchands puis de villes libres formant un espace économique commun qui s'étendra sur les rives de la Baltique et de la mer du Nord.

- Milieu du 12ème siècle : Les Lombards inventent les "comptes à vue" pour l'argent en dépôt dans leurs banques.

- 1250 : La "Société des moulins de Bazacle", prés de Toulouse, crée les premiers "UCHAUx". Ce sont des titres échangeables, ancêtres des actions et obligations. A la même époque, le Pape reconnait la notion de "compagnies" qui correspondent à des "personnes fictives".

- 1252 : Bruges, principal centre commercial flamand, se lie à la Hanse Teutonique.

- Vers 1300 : Création des premiers titres d'emprunts d'état par les Lombards en Italie du nord.

- 1277, 1291 et 1311: Les banquiers Lombards sont chassés de France.

- 1294 : Les Perses de Tabriz essaient d'introduire l'usage des billets de banque en s'inspirant du système chinois ... mais les commercants de Bassora refusent de les utiliser.

- 1298 : Marco Polo décrit l'usage du papier-monnie qu'il a vu en Chine ... mais personne ne s'y intéresse en Europe.

- Fin du XIII ème siècle : Les contrats de change, passés devant notaire, sont remplacés par des lettres de change. Ce sont des ordres de paiements où la signature du changeur remplace celle du notaire. La "Hanse Teutonique" favorisera l'emploi de ce système.

- 1307 - 1312 : Le roi de France fait arréter les Templiers. C'est la fin du réseau banquier de l'ordre du temple. Les Templiers avaient cependant permis de développer l'emploi des lettres de crédit, des lettres de change, des dépôts à vue et des dépôts à terme.

- 1311 : Le concile de Vienne interdit à quiconque d'essayer de démontrer que l'usure n'est pas un pêché.

- 1319 - 1331 : Plusieurs essais sont faits en Inde et au Japon pour introduire l'usage du papier-monnaie comme en Chine ... mais sans grands succés.

- 1329 (ou 1336 ou 1347) : Apparition des premières vraies polices d'assurances maritimes à Florence.

- Vers 1340 : Invention de la "comptabilité en partie double" chez les Lombards de Gènes (c'est plutôt une redécouverte, car elle était déjà connue dans l'antiquité).

- 1343 : Fin du pouvoir des financiers Lombards à Londres. Faillite de la grande compagnie des Peruzzis à Florence.

- 1348 : Peste noire. Fin du pouvoir des financiers Lombards en Champagne.

- 1360 : A Barcelone, un banquier est décapité car il était incapable de restituer tout l'argent placé dans sa banque.

- 1374, Les Chinois émettent de nouveaux billets appelés "Ta Ming Pao T'ung Hsisng Tch'ao" ("Grands billets précieux de la dynastie Ming") et inconvertibles en pièces métalliques.

- 1408 : Création de la première banque publique de dépôt, à Gènes, pour contrer le discrédit croissant des banques privées : la "Casa di San Georgio". Celle-ci permet les virements de compte à compte. C'est le début de la monnaie scripturale.

- 1409 : Fondation de la première Bourse de commerce à Bruges (ville flamande faisant partie de la Hanse). C'est un lieu d'échange (à ciel ouvert) pour les marchandises et les titres négociables.

- 1424 : Première société d'assurances maritimes à Gènes.

- 1438 : En Espagne musulmane, une tentative est faite pour payer les soldats avec du papier-monnaie comme en Chine.

- 1440 : Fin des "monnaies de foire" ou "bractéates".

- 1441 et 1474 : Amsterdam arrache à la Hanse Teutonique le droit de commercer librement dans la Baltique. Les marchands Hollandais commencent à concurrencer ceux de la Hanse.

- 1455 : Lassés par les problèmes d'inflation, les Chinois décident d'abandonner l'usage des billets de banque.

- 1460 : Fondation de la Bourse de commerce d'Anvers.

- 1462 : Création du premier "Monte di pieta" (crédit de pitié) à Pérouse. Cet organisme permet des prêts sur gages à intérêts réduits (ou nuls) pour les pauvres. Le "Monte di pieta" sera faussement traduit par "Mont de piété" en francais.

- 1474 : Création des premiers brevets à Venise.

- 1492 : Les Juifs sont chassés d'Espagne. Ils iront s'installer plus à l'est où ils développeront le commerce entre Venise et l'Empire Ottoman.

- 1494 : A Venise, Luca Paciolo del Borgo codifie la "comptabilité en partie double" dans son livre "Summa di aritmetica, geometrica, proportioni è proportionalita".

- 1515 : Le Concile de Latran V autorise les taux d'intérêts dans les prêts sur gages des "Monts de piété".

- 1509 - 1564 : Le théologien protestant Calvin cesse de considérer le prêt à intérêt comme un pêcher.

- 1531 - 1534 : Construction de la première Bourse de commerce permanente, dans un bâtiment fixe, à Anvers.

- 1535 : Premiers emprunts publics en France.

- 1536 : Début des escomptes (reventes de lettres de changes et de billets à ordre à des banques).

- 1540 : Ouverture de la première bourse de commerce française, à Lyon.

- 1545 : Dans sa "Lettre sur l’usure", Calvin justifie la légitimité de l’intérêt chez les Protestants.

- 1553 : Anvers prend la place de Bruges comme représentant de la Flandre à l'intérieur de la Hanse Teutonique.

- 1572 : En France, un édit réglemente le métier des "courratiers" (proto-courtiers).

- 1574 : Pendant la révolte des pays-bas contre les Espagnols, la ville de Leyde utilise des pièces en carton comme monnaie.

- 1586 : Première banque de dépôt à Venise. Dés 1587 celle-ci émet des récipissés de dépôt endossables (billets à ordre correspondant à l'argent en dépôt).

- 1592 : Début de la Bourse des valeurs à Anvers. La liste des cotes (cours des valeurs) y est imprimée.

- 1602 : La Compagnie néerlandaise des Indes orientales lève des fonds auprès des marchands . C'est la première grande société par actions hollandaise (société anonyme cotée en bourse).

- 1609 : Fondation de la Bourse d'échange et de dépôts d'Amsterdam qui fonctionne comme une banque centrale. Les pièces déposées sont échangées contre des certificats de dépôts. Ceux-ci sont des billets au porteurs qui peuvent être considérés comme des proto-billets de banque temporaires. Les comptes courants permettent aussi des virements directs sur d'autres comptes. Cette banque permet également d'échanger les actions de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales
A Paris les changeurs sont remplacés par des banquiers.

- 1619 : Création de la banque de dépôt de Hambourg.

- 1618 - 1648 : "Guerre de 30 ans" qui ruine le commerce de la Hanse Teutonique. En 1630, celle-ci ne réunit plus que Lübeck, Brême et Hambourg.

- 1633 : En Angleterre, les certificats de dépôts peuvent servir comme monnaie. C'est un peu l'ancêtre des billets de banque en Europe.

- 1637 : Premiers Krash boursier (sur le cours des bulbes de tulipes). Premier "Mont de piété" en France.

- 1639 : Les "courratiers" deviennent des "agents de change".

- 1656, 1658 ou 1661 : La Riksbank, Banque de change et de dépôt de Stockholm, émet plus de lettres de change qu'elle ne possède de pièces métalliques en réserve. Ces "Certificats" / "Banco-sellers" / "papers dalers" ( > Voir ) sont les premiers vrais billets de banque (argent fiduciaire) en Europe. Cette banque est également une banque de prêts qui peut prêter plus d'argent qu'elle ne possède de fonds en réserve.

- 1669 : Fin de la Hanse Teutonique.

- 1664 - 1699 : En Angleterre, plusieurs lois sont votées qui rendent les lettres de change transférables.

- 1680 : Création de la première compagnie d'assurance en Angleterre.

- 1685 - 1719 : Dans la colonie de Nouvelle-France (Québec), le manque de pièces en metal pousse les autorités locales à utiliser des cartes à jouer comme monnaies (avec une "promesse de paiement" inscrite au verso, > Voir ). C'est le premier argent papier employé aux Amériques.

- 1688 : Début des cotations à Londres.

- 1694 : Fondation de la banque centrale d'Angleterre qui sert à préter de l'argent à l'état anglais. Celle-ci émet les premiers vrais billets de banque anglais ("running cash notes" / "Pounds Sterling"), basés sur les dettes du roi.

- 1701 - 1711 : Utilisation des "Billets de Monoye" en France (billets avec intérét).

- 1709 : Début de la fabrication de monnaies fiduciaires locales en papier dans les 13 colonies anglaises aux Amériques : Les "colonial scrips" ( > Voir ), non-indexés sur l'or mais gagés sur les terres, et indépendants de la banque d'Angleterre.

- 1717 : L'Angleterre adopte l'étalon-or.

- 1716 - 1720 : Système de Law en France (Essai d'instauration des 1ers vrais billets de banque en France, > Voir ).... qui se termine en krash boursier en 1721.

- 1727 : Premiers billets de banque écossais "Scotland Pounds".

- 1724 : Création de la Bourse de Paris.

- 1742 (ou 1659 ?) : Premiers chèques en Angleterre. Ce sont des billets à ordre sans intérês qu'on utilise comme des billets de banque.

- 1744 : création de la première véritable assurance-vie, en Ecosse, utilisant les calculs de probabilité..

- 1745 : Les billets de banque deviennent la monnaie officielle de la Suède.

- 1751 et 1763 : L'Angleterre interdit les "colonial scrips" dans ses colonies des Amériques (cela sera l'une des causes de la révolution américaine).

- 1762 : Création à Londres de la première compagnie d'assurance sur la vie.

- 1774 : Séparation, en France, de la Bourse des marchandise et de la Bourse des valeurs. Début de la criée des cours.

- 1776 : Adam Smith écrit la "Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations" et pose les bases d'une théorie du capitalisme libéral.

- 1778 : Création de la première Caisse d'épargne, à Hambourg, pour les simples particuliers..

- 1787 : Création de la "Compagnie royale d’assurances sur la vie" en France. Aux USA, il est décidé  que c'est l'état qui pourra frapper la monnaie (article 1, section 8, § 5 de la constitution).

- 1789 - 1797 : Création des assignats ( > Voir ), en France, permettant d'acheter les biens nationalisés du clergé. Ils seront progressivement utilisés comme de véritables billets de banque.

- 1791 : La banque privée "Banque des Etats Unis" (First Bank of the United States) obtient le privilège d’émettre la monnaie des USA pendant 20 ans.

- 1792 : Création du Dollar et de la bourse de New York.

- 1797 : La Banque d'Angleterre décide de suspendre les paiements en espèces, par manque de réserves. C'est la première panique bancaire.

- 1800 : Fondation de la Banque centrale de France qui émet la monnaie.

- 1801 : Fondation de la Bourse de Londres, qui détronera celle d'Amsterdam..

- 1816 : Sur la pression anglaise, les privilèges de la "Banque des Etats-Unis" sont reconduits (Second Bank of the United States).

- 1817 : L'Angleterre lance le début de la parité-or des monnaies (1 livre = 8 grammes d'or).

- 1818 : Fondation de la "Caisse d’Epargne et de prévoyance" à Paris, et création du livret d'épargne.

- 1819 : Grande crise financière aux USA.

- 1821 : Instauration de l'étalon-or en Angleterre (les pièces sont convertibles en or).

- 1826 : Création des "mandats blancs" en France. Ce sont des précurseurs des chèques.

- 1830 : La "Banque des Etats Unis" est dissoute par le président Andrew Jackson.

- 1844 : Instauration de l'étalon-or strict en Angleterre (les billets sont convertibles en or).

- 1848 : La Banque centrale de France absorbe les autres banques départementales d'émission. Les billets de banque deviennent obligatoires pour les paiements (cours légal) sans être remboursables en or (cours forcés).
Création de la "Chicago Board of Trade", première bourse de commerce, pour la gestion des "contrats à terme".

-1862 : Création des "green backs" ( > Voir ) par le gouvernement des USA, billets de banque non indexés sur des richesses et indépendants des banques privées et de la banque de Londre.

- 1865 : Apparition des vrais chèques en France.
Aprés l'assassinat de Lincoln, les USA abandonnent les "green backs" nationaux. Le pouvoir de créer de la monnaie est transféré à nouveau à des banques privées.

- 1871 : Instauration d'un étalon-or strict en Allemagne.

- 1873 : Krash boursier à Vienne qui s'étend dans toute l'Europe et aux USA, provoquant la "grande Dépression" de 1873 à 1896.

- 1873 : Les USA imposent l'abandon de l'argent au profit de l'or seul comme étalon de valeur. Instauration d'un étalon-or strict en Belgique, Italie, Suisse, France et USA.

- 1880 : Création du premier système public d'assurance-retraite en Allemagne.

- 1881 : Création des mandats postaux en Angleterre.

- 1907 : Panique bancaire aux USA.

- 1913 : Les USA fondent une nouvelle banque centrale privée, la "Federal Reserve Bank" (FED), qui sert à préter de l'argent (avec intérets) à l'état.

- 1922 : Aux accords de Gênes, seuls la Livre et le Dollar restent réellement convertibles en or. Cela permet de réduire les réserves d'or, celles-ci pouvant être remplacées par des réserves de billets.

- 1926 : Il est désormais permis d'acheter des actions à crédit à Wall Street.

- 1929 - 1933 : Le crash boursier de New-York en 1929 s'étend au monde entier et déclanche la crise de 29-33, qui sape l'équilibre de l'étalon-or. Plusieurs villes dans le monde font des essais de monnaies franches locales ("monnaies fondantes" perdant de leur valeur au cours du temps) afin de relancer la consommation.

- 1933 : Séparation des banques pour les entreprises et des banques pour les particuliers aux USA. La France fait de même et nationalise certaines banques.

- 1944 - 1946 : Les accords de Bretton Woods instaurent l'étalon Dollar. Le Dollar restant lui-même la seule monnaie indexée sur l'or. Création du Fond Monétaire International.

- 1951 : Premières cartes bancaires de paiement, en carton.

- 1957 : Premières cartes bancaires de paiement en plastique.

- 1963 : Aux USA, l’Executive Order n° 11110 rend à l'état le pouvoir de créer la monnaie ("kennedy greenbacks", > Voir )... mais son application sera suspendue aprés l'assassinat du Président Kennedy la même année.

- 1971 : Les USA décident que le Dollar cesse d'être convertible en or, ce qui met fin aux accords de Bretton Woods.
Premières cartes bancaires à pistes magnétiques.

- 1972 : Création à Chicago de l"'International Monetary Market", filiale du "Chicago Mercantile Exchange", pour gérer les contrats à terme sur devises étrangères (produits dérivés sur devises).

- 1973 : Premier choc pétrolier, début de la "Crise du pétrole".
En france, il n'est plus permis à l'état d'emprunter à la Banque centrale (sans intéret). C'est à dire que l'état ne peut plus battre sa propre monnaie mais qu'il doit emprunter celle-ci aux banques privées (donc avec intéret).
Fondation de la bourse "Chicago Board Options Exchange" pour gèrer les contrats d’options sur actions (produits dérivés sur actions).

- 1974 : Invention de la carte à puce.

- 1976 : Les accords de la Jamaïque (ou de Kingston) officialisent le fait que la monnaie ne peut plus être étalonnée sur un poids de métal précieux.
Invention d'un système d’échange appelé "Community Exchange" (échange communautaire) dans la ville de Vancouver, au Canada, où la mesure des échanges est fondée sur le temps de travail et non sur l'argent.

- 1979 : 2ème choc pétrolier.

- 1982 :  Le "Kansas City Board of Trade" crée les premiers contrats à terme sur indice boursier en Février, suivi en avril par l’"Index and Options Market", compartiment du "Chicago Mercantile Exchange". En Octobre, ouverture à Chicago d'un marché à terme des options négociables. Le marché des produits dérivés (produits à terme) devient ainsi officiel.
En France, les banques sont nationalisées.

- 1983: La "Community Exchange" débouche sur le premier LETS (Local Exchange Trading System) dans l'ile de Vancouver au Canada : Le "Green Dollar" (qui n'est plus basé sur une unité de temps mais fonctionne comme une monnaie locale virtuelle pour le troc).

- 1985 : Premier LETS en Grande Bretagne.

- 1987 : Lundi noir.
Création des "Time Dollars" aux USA (billets permettant d'acheter du temps de travail)..
Création du "Marché des Options Négociables de Paris" en France pour gérer les produits dérivés.
En France, les banques sont re-privatisées.

-1988 : Création de la première "Banca del Tempo" (Banque du temps) en Italie, pour favoriser le libre échange des temps de travail..

- 1992 : L'article 104 du Traité de Maastricht étend à toute l'Europe l'interdiction pour les pays d'emprunter sans intéret à leurs banques centrales. Seuls les emprunts avec intérets aux banques privées sont autorisés.

- 1994 : Création du premier LETS (Local Exchange Trading System) / SEL (Système d'Echange Local) en France

- 1995 : Création de l'Organisation Mondiale du Commerce.

- 1997 : Crise asiatique.

- 1998 : Fondation de la Banque centrale européenne.

- 2000 : Eclatement de la "Bulle financière Intermet".

- 2007 : Le traité de Lisbonne impose la constitution européenne pourtant rejetée par les Français et Hollandais en 2005. Son article 123 interdit de se financer avec les banques centrales. Les états doivent emprunter uniquement aux banques commerciales.

- 2008 : Scandale des "subprimes". Crise économique.

- 2009 : Création des monnaies électroniques "Bitcains".

- 2015 : Création des monnaies électroniques "Ethers".


Videos expliquant le vrai fonctionnement actuel de l'économie :


"L'Argent Dette de Paul Grignon"
: